ACCEUIL INTERVIEWS BOUTIQUE CONTACT

Au cœur de l’Afrique (la République

Démocratique du Congo). La réflexion porte sur

les moyens de rénover le développement

socioéconomique de l’Afrique subsaharienne.

Présentation

ALBERT LUTETE MVUEMBA, Inspecteur des Finances depuis 1988, Secrétaire  Général du Syndicat des Inspecteurs des Finances (d’octobre 2000 à février  2008), Commissaire aux comptes de la Société Congolaise des Hydrocarbures  (de mai 2006 à juillet 2018) et Responsable Adjoint du Foyer de Communion  fraternelle de Salongo-Nord dans le cadre des activités de la PPUKIN (1994-  1995). Il se passionne pour l’action syndicale, le développement communautaire et le panafricanisme. Membre de l’ordre National des Experts-Comptables de la  République Démocratique du Congo(2016). - Article 2: Système coopératif et promotion d’une classe moyenne en Afrique subsaharienne                                                                        - Article 3: Mondialisation et la problématique de l’investissement étranger direct en Afrique Mondialisation de l’économie.

Interview accordée à la RADIO

RCM  au KONGO CENTRAL

dans le territoire de Luozi

Écouter ou télécharger La problématique des structures  héritées de l’époque coloniale qui  plombent la croissance des pays  africains ; Ces structures étaient  conçues pour l’exploitation de la  Colonie au seul profit de la  métropole. Elles ne peuvent pas,  en conséquence, contribuer à  l’amélioration du bien-être des  populations africaines. 
LE NOUVEAU LIVRE INTITULE « LE NOUVEAU COOPERATIF AFRICAIN » !! déjà sur le marché !! POINT DE VENTE: Librairie CEDI, Sur l’avenue Kalemi N°206, Librairie de l'Armée du Salut SUR Colonel Ebeya et à l’hotel Memlign
FLASH!!!!! INFO
© editionTV2020 webmaster dieu.M. lutete madondo

En RDC, aucune manifestation 

n’est organisée suite à la 

pandémie du coronavirus. Dans 

la région de l’ex-Katanga, 

plusieurs entreprises minières 

ont placé leurs travailleurs en 

confinement sur leur lieu de 

travail. Reportage sur le site de 

l’entreprise Comus à Kolwezi 

Lire la suite 

En luttant pour l’indépendance de l’Afrique, nos 

ancêtres désiraient conquérir leur autonomie non 

seulement sur le plan politique, mais surtout sur le 

plan économique.  Pour eux, l’Afrique devrait être 

libérée du cartel monopoliste colonial qui 

soumettait les peuples au travail forcé et mal 

rémunéré, aux cultures obligatoires, à la   

confiscation des terres, à la déportation et autres pratiques oppressives  

Lire la suite.  

Au cours de vingt dernières années, on 

assiste, à l’échelle mondiale, a un 

mouvement d’intégration des marches 

nationaux des biens, services et des 

capitaux. Ce développement des échanges 

commerciaux et financiers entre les 

opérateurs installés dans les pays différents  

est connu sous le néologisme« mondialisation». Depuis la fin de la guerre 

froide, le mouvement d’intégration des pays en développement au 

commerce mondial, longtemps cantonné à une poignée de pays s’est 

globalisé. Hormis l’Afrique subsaharienne, les régions du monde telles que 

l’Amérique latine, l’Asie du Sud-Est et l’Asie centrale prennent une place 

grandissante dans l’économie mondiale du fait de l’intensification de leur 

commerce avec les pays industrialisés et de l’apport des capitaux privés 

étranger   

Lire la suite.  

Le dividende démographique est la part du 

revenu national générée par l’accroissement 

de la population, lorsque les politiques 

appropriées sont mises en œuvre pour 

transformer les unités additionnelles en force 

productive.  

En principe, la montée de la part des jeunes dans la population augmente 

la capacité productive par habitant et offre la perspective d’un «dividende 

démographique », c’est-à-dire une période limitée permettant une 

croissance rapide des revenus et une réduction de la pauvreté  

Lire la suite 

Article 4. Dividende démographique: Comment les Africains 

peuvent-ils libérer leur force créatrice pour les progrès 

social.